Sommaire

L’ail serait-il un aliment miracle ? Ses propriétés antioxydantes lui confèrent en tout cas un sérieux atout pour la santé.

Alors quels sont les secrets de cet aliment ? Comment parvient-il à lutter contre l’apparition des rides, caractéristiques du vieillissement cutané ? Réponses maintenant !

Caractéristiques et qualités de l'ail

L’ail (Allium sativum) est un bulbe parfumé qui aurait commencé à être utilisé il y a 5 000 ans en Asie centrale. On lui a conféré le pouvoir de repousser les vampires au moyen-âge.

Aujourd’hui on lui reconnait de nombreuses qualités :

  • antiseptique, anti-inflammatoire et anticholestérol ;
  • effet protecteur contre certains cancers, notamment le cancer de l’estomac et le cancer de l’intestin ;
  • effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires ;
  • antioxydant.

L’ail contient 60 % d’eau, alors que les légumes frais en contiennent en général 90 %. Il contient de nombreux éléments bénéfique pour la santé :

  • des composés sulfurés ;
  • des vitamines ;
  • des oligo-éléments et minéraux, comme le calcium, le phosphore, le fer et le sélénium ;
  • des antioxydants : le bêta-carotène, la vitamine E, les flavanoïdes.

L’ail a de nombreuses vertus avérées et sa consommation est à privilégier, mais il a tout de même quelques effets secondaires :

  • Il peut modifier le goût du lait, ainsi les femmes qui allaitent devrait diminuer leur consommation à cette période.
  • Il est susceptible, s’il est consommé en trop grande quantité, d’influencer la quantité de glucose sanguin. De ce fait, les personnes diabétiques doivent faire attention à leur consommation d’ail. N’hésitez pas à consulter un médecin pour plus d’informations à ce sujet.
  • Une consommation excessive peut causer des désordres gastro-intestinaux et des brûlures gastriques.

Ail contre les rides : quel rôle ?

Les radicaux libres sont des molécules naturellement produites par les cellules, durant les processus d’utilisation de l’oxygène qui provoquent l'apparition des rides :

  • Elles possèdent un ou deux électrons non liés qui peuvent endommager l’ADN, les protéines. L’organisme possède des molécules appelées antioxydants, pour y remédier.
  • Quand la production de radicaux libres dépassent les capacités de l’organisme à les éliminer, c’est le stress oxydatif. Ce déséquilibre en faveur des radicaux libres est responsable du vieillissement prématuré des cellules. Et les cellules de la peau n’y échappent pas.
  • Les radicaux libres dégradent le collagène, une protéine présente dans le derme et considérée comme un élément essentiel responsable de la structure de la peau. Résultat, la peau s’affaisse et les rides se forment.

De part sa teneur en antioxydant, l’ail est un précieux allié pour la peau. En piégeant les radicaux libres, les antioxydants qu’il contient permettent de limiter, voir de contrer, leurs effets dévastateurs.

Les antioxydants dans l’alimentation : le bêta-carotène, l’acide ascorbique ou vitamine C, le tocophérol ou vitamine E, les polyphénols, comme les flavanoïdes, les tanins, les anthocyanes, les acides phénoliques, le lycopène.

Pour lutter contre les effets des radicaux libres, il est important de consommer des aliments riches en antioxydants. En plus de l’ail, voici quelques aliments à privilégier :

  • les fruits rouges, la pastèque, la goyave, la papaye ;
  • l’avocat, l’artichaut, le cresson, l’épinard, la betterave, l’asperge, le brocoli, le poivron rouge ;
  • les noix et les amandes ;
  • la carotte ;
  • le thé et le vin rouge (à consommer avec modération) ;
  • ou encore les poissons gras.

Pour aller plus loin :