Massage anti cellulite

Écrit par les experts Ooreka

Le vieillissement de la peau peut entraîner de la cellulite, appelée aussi peau d'orange. Différents traitements permettent de lutter contre ce stockage de graisse : la crème anti peau d'orange, le massage, l'exfoliation.

Qu'est-ce qu'un massage anti-cellulite ?

Un massage est la combinaison de petits mouvements plus ou moins intenses sur la peau. Les massages minceurs sont pratiqués autant en instituts de beauté que chez le kinésithérapeute.

Un massage ciblé pour diminuer la peau d'orange est un massage qui aide la perte de quelques centimètres aux cuisses, ventre, hanches et fesses.

Les massages seuls ne permettent pas de maigrir, mais une alimentation équilibrée accompagnée d'une activité sportive régulière permet de raffermir les différentes parties du corps.

Massage anti cellulite

Quels sont les différents types de massages contre la peau d'orange ?

Les massages pour raffermir la peau d'orange les plus courants sont :

  • le palper-rouler :
    • il s'agit de pincer la peau entre les doigts tout en roulant la peau,
    • il est douloureux, mais efficace ;
  • le pétrissage :
    • il s'agit de pétrir la peau en faisant des mouvements aller et retour,
    • il est peu douloureux ;
  • les ventouses :
    • il s'agit de faire une ventouse en appuyant sur sa main posée en creux sur la peau,
    • il permet de faciliter la circulation sanguine.

Les résultats d'un massage anti-cellulite

Les massages sont efficaces uniquement s'ils sont combinés à une hygiène de vie saine. Le massage permet ainsi :

  • d'affiner le corps et de diminuer la cellulite ;
  • de favoriser la circulation du sang et d'aider à éliminer les toxines plus rapidement.

De plus, un massage est un moment de détente pour le corps et l'esprit.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !