Remaillage

Écrit par les experts Ooreka

Il existe différents soins anti rides pour lutter contre le vieillissement de la peau.

La médecine esthétique propose également des traitements : laser pour le visage, botox, peeling, dermabrasion, collagène, acide hyaluronique, remaillage, masque biothermique, électroridopuncture et photomodulation.

Remaillage

Qu'est-ce que le remaillage de la peau ?

Le remaillage est un procédé de médecine esthétique qui permet de redonner le tonus à une peau distendue en créant un maillage de fil d'or sous la peau.

Des fils d'or très fins sont introduits sous la peau et disposés de telle façon à créer un maillage, autrement dit, un quadrillage de fils d'or.

En présence de ces fils d'or, les cellules de la peau vont réagir au corps étranger en provoquant la fabrication de tissus, dont le collagène. Les rides sont comblées grâce à cette production de tissus.

La séance de remaillage dure environ 1 h.

Les résultats du remaillage

La production de fibres de collagène se fait progressivement par l'organisme, c'est pourquoi les résultats du remaillage sont visibles au bout de 3 mois et peuvent durer jusqu'à 5 ans.

En effet, les fils d'or utilisés sont résorbables et finissent par se désagréger au bout de 5 ans.

Attention : le remaillage est sujet à controverse, les médecins pratiquant cette méthode ne sont pas nombreux.

Les contre-indications de ce procédé

En théorie, l'or ne provoque pas de réactions allergiques. Il est néanmoins nécessaire de consulter un médecin pour prendre en compte l'état général de votre peau.

Renseignez-vous auprès de plusieurs médecins avant de prendre une décision.

Prix d'un remaillage

Le coût d'un remaillage varie selon le praticien. En général, comptez environ 1 000 €.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !